C’est quoi WordPress ? Les forces et faiblesses du CMS

C’est quoi WordPress ? Les forces et faiblesses du CMS

C’est désormais l’un des outils de publication de contenus les plus populaires au monde. WordPress est utilisé par des millions de personnes chaque jour. Cependant connaissez-vous vraiment bien ce « content management system » (CMS) ?

Si vous souhaitez créer un site ou même une petite boutique pour une entreprise, WordPress fait sans aucun doute partie des plateformes qui ont attiré votre attention. Est-ce cependant vraiment le meilleur choix pour vous ? Une autre plateforme pourrait-elle mieux correspondre à vos besoins ? Découvrez ci-dessous les forces et les faiblesses de WordPress, mais aussi ses meilleures alternatives.

Les origines de WordPress

WordPress a été créé en 2003 et est le CMS de plus d’un tiers des sites dans le monde.

A une époque pas si lointaine, quand on voulait se créer un site ou un blog, c’est le SkyBlog ou encore l’Overblog qui avaient la cote en France. Cependant, WordPress est désormais la référence en France et dans le monde. Il s’agit d’un système de gestion de contenu, qui est gratuit, libre et surtout open-source. D’un point de vue technique, il est écrit en PHP et s’appuie sur une base de données MySQL. L’idée est vraiment celle de la philosophie open-source et donc d’embrasser la liberté. Cela passe notamment par une très grande possibilité de personnalisation.

La version 1.0 de WordPress est sortie en janvier 2004. Il ne s’agit toutefois pas de la toute première officielle. La 0.7 est sortie en mai 2003. C’est à cette date que Matthew Mullenweg et Mike Little ont choisi de renommer le projet qui était jusque-là intitulé B2evolution. Depuis, nous en sommes arrivés à la version 5.7, baptisée Esperanza. Selon les chiffres publiés début 2021, WordPress est désormais utilisé par plus de 40% des sites web dans le monde.

WordPress est-il efficace pour connaître son audience ?

WordPress permet, via un plugin ou Google Analytics d’analyser facilement son audience.

Si vous voulez un site fréquenté et surtout savoir qui vient vous lire ou consulte vos produits, alors il est essentiel d’avoir accès à des statistiques détaillées. A ce niveau-là WordPress est-il un outil que l’on peut recommander ? De fait, l’analyse des données est particulièrement simple et lisible sur WordPress. Il vous suffira d’installer le plugin très connu « JetPack » pour avoir accès à de très nombreuses fonctionnalités, comme les lectures en temps réel, le nombre de vues du jour, les articles les plus vu ou encore les sites vous faisant gagner des visiteurs.

A noter que vous pouvez aussi installer Google Analytics si vous souhaitez avoir accès à des données beaucoup plus précises. Il s’agit toutefois aussi d’un outil plus complexe à utiliser.

Un site WordPress peut-il être bien référencé ?

WordPress, via des plugins, permet d’optimiser aisément son référencement.

Si on crée un site, ce n’est pas pour disparaître parmi les millions qui existent sur Internet. Pour cela, il faut donc souvent travailler le SEO, c’est-à-dire le référencement de son site. S’agit-il d’une force ou d’une faiblesse de WordPress ?

Le CMS WordPress dispose de toutes les fonctionnalités nécessaires pour réussir le bon référencement de votre site. Avec l’éditeur de contenus, vous pouvez optimiser vos articles, tous comme les URL de vos pages. Par ailleurs, vous pouvez aussi améliorer la qualité du code, jouer sur les méta-descriptions ou encore installer un plugin de qualité. Dans ce domaine, c’est SEO by Yoast qui se distingue souvent comme étant la référence.

Est-ce que c’est difficile à utiliser WordPress ?

WordPress est assez intuitif mais demande un petit apprentissage toutefois.

Avant de vous lancer, le niveau de difficulté de WordPress peut vous inquiéter. En lui-même le CMS est particulièrement intuitif et ne devrait donc pas vous poser de difficultés. L’ergonomie visuelle se retrouve aussi généralement dans les méandres techniques.

En revanche, pour les novices, c’est la question de l’hébergement qui peut poser des difficultés. Mais, de façon générale, l’usage de WordPress ne devrait pas poser de difficultés majeures à la majorité des usagers après un petit temps d’apprentissage. Par ailleurs, les communautés très développées sur les forums permettent aussi de trouver un peu d’aide très rapidement.

WordPress est-il cher ?

Le CMS WordPress est gratuit mais il faudra toutefois compter sur des dépenses pour votre site web personnel.

Vous n’avez pas envie de dépenser une fortune pour votre site web ? WordPress.org (pour.com, c’est différent, voir ci-dessous), la question du coût est entre vos mains. Mais soyons honnêtes, même si le CMS en lui-même est gratuit, il faudra compter certaines dépenses pour votre site web. Il faudra en effet prendre en compte le coût de l’hébergement qui peut varier selon s’il est mutualisé, dédié ou encore VPS, mais aussi de la qualité de service.

Vous devrez aussi payer un éventuel nom de domaine pour une adresse personnalisée. Si vous souhaitez un thème premium, il faudra aussi le payer, même si certains sont gratuits. Il en va de même pour les plugins. Certains, sont payants, notamment dans le domaine du e-commerce. Enfin, il faut aussi anticiper le coût de la maintenance si vous passez par un service externe.

WordPress est-il vraiment adapté pour le e-commerce ?

WordPress permet de créer tout type de sites web ce qui inclus le e-commerce.

Vous avez envie de lancer un site sur lequel vous allez vendre des produits ou des services ? La question se pose alors sans aucun doute de la plateforme. Des sites comme Wix ou Shopify, peuvent sembler plus adaptés au premier abord alors que WordPress est encore souvent associé avec l’image du blog. Mais ce CMS convient-il vraiment pour le e-commerce ?

Tout dépend de la manière dont vous allez vous y prendre. On ne construit pas un site destiné à publier des billets d’opinion comme un site destiné à vendre de l’artisanat par exemple. Il faudra donc télécharger un thème qui soit adapté, et jouer notamment au niveau des plugins. Certains sont particulièrement adaptées pour le e-commerce comme, par exemple, WooCommerce qui permet de configurer les frais de port, gérer les paiements ou encore afficher des fiches produit.

Les faiblesses de WordPress

Des thèmes ou plugins WordPress présentent des failles pour la sécurité et un apprentissage du CMS est nécessaire.

Vous avez peut-être l’impression que WordPress est le CMS parfait et qu’il n’y a pas besoin de chercher plus loin. Attention toutefois, il possède aussi quelques faiblesses qui nécessitent d’être soulignées. En effet, il s’agit d’une cible de choix pour de nombreux pirates informatiques. C’est logique, WordPress est omniprésent. La sécurité est donc un enjeu crucial, plus sans doute que sur d’autres CMS. Privilégiez donc des mots de passe forts, limitez les connexions et mettez en place une liste noire. N’hésitez pas à vous faire aider.

La complexité est aussi un défaut si vous souhaitez avoir un usage avancé. Vous aurez besoin de plus de temps pour comprendre et régler vraiment tous les détails à votre convenance. Enfin, si les plugins sont au cœur de l’expérience WordPress, veillez à bien ne pas en avoir trop. L’outil n’est pas pensé pour cela et votre site sera vite ralenti. Par ailleurs, certains plugins ne peuvent pas être utilisés en simultané.

WordPress.org ou WordPress.com ?

WordPress.com propose de créer un site gratuitement mais les options sont limitées.

Il est courant que certains ne fassent pas la différence entre les deux. Pourtant, elle est majeure. Le premier correspond en fait au logiciel en lui-même, accessible à tous. Le second est un service commercial proposé par les créateurs de WordPress. Il permet d’avoir un site clé en mains, sans avoir à se préoccuper de l’hébergement, de l’installation, des sauvegardes ou encore de la maintenance du site.

Si sur le papier, cela peut sembler très attractif, WordPress.com a pourtant aussi de nombreux inconvénients. Ainsi, il est par exemple impossible d’ajouter de nouveaux plugins, vous avez une liste de thèmes très limitée, il est impossible dans la version gratuite de modifier les feuilles de style et on trouve aussi des limites d’un point de vue du stockage. Par ailleurs, impossible de modifier le PHP et les short-codes sont considérablement restreint. Le prix pour avoir une url propre (sans WordPress) est assez élevée et il est aussi impossible d’afficher des publicités sur le site.

De très nombreux désagréments donc, qui poussent de nombreux usagers à avoir recours à WordPress.org, même si cela demande un peu plus de compétences techniques et d’investissement personnel.